Alain DESWARTE

« Comme tant d’habitants de Bandol, Alain Deswarte est en déficit d’idées. A force d’insularité, il finit par apprécier l’absurde. A force de regarder par sa fenêtre les gros rochers de la mer, il les imagine vivants, habités par les crabes, et se met à leur parler… A qui ? Aux crabes ? Non, aux rochers ! Ca devait arriver, voilà le prix à payer lorsqu’on habite Bandol, territoire médicamenteux à l’érotisme spirituel, façon Platoon ou Apocalypse Now.

Toute affaire est toujours mal engagée à Bandol de toute façon.
Le coup du désert des tartares on le voit venir de loin.
Alors Alain Deswarte pratique l’obsession comme instinct de survie comme d’autres pratiquent le cynisme comme point de vue esthétique, ou encore la pêche à la ligne comme engagement politique.

Sauf que le dessinateur usé par le virtuel où il excelle (son vrai métier est mercenaire de l’image numérique) ; il se fascine pour l’inerte dont il pressent tout ce qu’il cache. A considérer le labeur comme dernière subversion possible, il découvre combien la masse peut être frivole. Dans un monde global puissamment pornographique, il révèle combien le territoire est chargé de complexités identitaires.

La transformation du réel comme chez les marxiens devient alors projet romantique révolutionnaire.
Le dessin d’Alain fait parler le silence pour faire taire le doute.

Maniérisme radical ? Ou inquisiteur inquiétant ? Deswarte est au minimum psychopathe du dessin macéré de métaphysique et dangereusement armé de sa seule mine acérée. »

Rudy Ricciotti

GALERIE ALAIN DESWARTE :

Roche marine (1), 2012 – pierre noire sur papier canson contrecollé sur aluminium,
150×110 – Tarif nous consulter
Roche encéphale, 2012 – pierre noire sur papier canson contrecollé sur aluminium,
150×110 – Tarif nous consulter
Galet, 2012 – pierre noire sur papier canson contrecollé sur aluminium,
150×110 – Tarif nous consulter
Roche marine (1), 2010 – pierre noire sur papier canson contrecollé sur aluminium,
150×110 – Tarif nous consulter
Roche marine (2), 2010 – pierre noire sur papier canson contrecollé sur aluminium,
150×110 – Tarif nous consulter
Cactus – pierre noire sur papier, 120×80 – Tarif nous consulter
Sans titre, 2017 – peinture acrylique & pigment sur papier,
70×50 – Tarif nous consulter
Pinède – dessin pastel gras sur papier,
120×80 – Tarif nous consulter
Roche marine (2), 2012 – pierre noire sur papier canson contrecollé sur aluminium,
150×110 – Tarif nous consulter
Mer noire, 2014 – pierre noire sur papier canson contrecollé sur aluminium,
138×99 – Tarif nous consulter